Accéder au contenu principal

Lyon 2022 – la présence remarquée d’Alpine

C’est un plateau exceptionnel que la fameuse marque française Alpine avait déplacé pour le salon de l’Automobile de Lyon 2022 avec une belle lignée de véhicules de compétition accessibles dès l’entrée en plus des modèles que l’on peut trouver plus facilement en concession et surtout sur la route dans le hall des constructeurs.

De la F1 aux rallyes, en passant par les 24 Heures du Mans, le championnat monotype ou encore les championnats GT4, il y en avait pour tous les goûts et presque toutes les formules.

La Formule 1 A522.

L’A480 des 24 Heures du Mans de Nicolas Lapierre, Mathieu Vaxiviere et André Negrao.

Deux modèles d’Alpine RGT signant le retour d’Alpine en rallye avec amortissement spécifique, seulement 1080 kg, moteur de 330 chevaux, boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports et bien d’autres éléments qui en font une belle animatrice des spéciales.

Deux Alpine Cup engagées dans le Championnat monotype Alpine Elf Europa Cup: moteur de 270 chevaux, 1050 kg, châssis taillé pour le circuit.

Deux GT4 courant dans les plus grands championnats sur circuit à travers le monde: de 330 à 360 chevaux, boîte de vitesses séquentielle 6 rapports, 1080 kg.

On retrouve la marque sur le stand Alpine avec les nouveautés exposées pour les visiteurs. A110, l’esprit originel, 1800 turbo de 252 chevaux et 4.5 s au 0 à 100 km/h. C’est la version d’entrée de gamme, si on peut dire ça, de la marque.

La version GT avec son 1800 turbo porté à 300 chevaux, un 0 à 100 km/h descendu à 4.2 s. La combinaison entre le châssis de l’A110 pour le châssis et le moteur de la S.

Et forcément une A110S avec le même moteur mais un châssis affuté pour la conduite bien plus sportive encore et un extérieur à la hauteur de ses ambitions.

Nous avions eu l’occasion d’essayer il y a quelques années les anciennes versions (voir notre article sur Driveshaft.fr) mais pas encore la nouvelle version S.

Grâce à notre ami Nicolas Menu, nous avons pu, en partenariat avec le centre Alpine de Villefranche-sur-Saône, sortir quelques instants du salon pour une petite prise en main réservée aux clients ou futurs clients.

Le parcours d’une trentaine de minutes permet de se faire une petite idée déjà des performances du moteur et du châssis. On se rend bien compte que la S est toujours bien rigide, surtout du train arrière, mais le moteur évolue cette fois-ci pour se distinguer plus facilement de la version A110 de 252 chevaux (la frontière était très mince auparavant avec une valeur de couple juste un peu plus présente en haut que la 252 chevaux). On aura l’occasion de se faire une belle accélération et un freinage de trappeur (si quand les warnings s’allument, c’est la marque d’un bon gros freinage) sur sol bien humide.

La gamme Alpine est donc bien plus étoffée aujourd’hui (sans parler des options) avec une A110 qui s’adresse en priorité aux amoureux de la première heure, l’essence basique de la marque. La GT pour ceux qui en veulent un peu plus tout en gardant un peu de confort et enfin la S quand on souhaite du sport et du sport et encore du sport et que ça se voit bien.

Alpine était donc un incontournable du salon de l’automobile de Lyon 2022. Merci Nicolas Menu et le centre Alpine de Villefranche-sur-Saône pour la prise en main de l’A110S.

Photos: Driveshaft.fr

Catégories

Divers, Essais, Visites

Étiquettes

, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :