Accéder au contenu principal

Présentation du Porsche Taycan Cross Turismo

Le centre Porsche Annecy nous a convié dernièrement dans l’espace de coworking Open en Haute-Savoie pour la découverte en avant-première du tout nouveau Taycan Cross Turismo et l’essai d’un Taycan berline. Résumé d’une matinée électrisante!

Par quoi commencer? L’essai du Taycan puisque c’est la quatrième fois que nous prenons en main ce modèle après la présentation et essai du Turbo, l’essai du 4S sur routes autour du circuit du Laquais et de nouveau le 4S sur les routes de Megève. Je descends  dans la gamme avec la version la plus light de ce modèle du constructeur de Zuffenhausen et c’est une excellente surprise pour moi dans tous les sens du terme. Cette version 100% propulsion est, si on peut dire, la plus dépouillée techniquement lui permettant de peser entre 2050 et 2205 kg selon le mode de calcul contre 2140 à 2295 kg sur le 4S par exemple, la perte de la transmission avant lui fait donc gagner quasiment 100 kg sur la balance et, on le verra après, lui est plutôt bénéfique. Par contre, les performances sont en retrait pour garder une certaine logique de gamme avec seulement entre 326 et 380 chevaux disponibles selon le type de batterie (sans compter la puissance overboost) lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en 5,4s et un 0 à 160 autour de 11 secondes. Dans notre duel fratricide, la 4S réalise ce type d’exercice en 4 s sur le 0 à 100 km/h et 0 à 160 autour de 8.5 s et je n’irai pas jusqu’à parler du Turbo et Turbo S qui sont dans un autre monde. Ces performances folles sur les modèles 4 roues motrices nous déconnectent un peu de la réalité et la première accélération du Taycan propulsion nous paraît un peu insipide et pourtant nous sommes déjà sur un niveau de performance plus qu’acceptable pour une berline de cette taille, cela se confirme lors des premiers dépassements réalisés très rapidement nous catapultant à certaines vitesses. Habitués des 680 chevaux du Turbo ou des 530 chevaux du 4S, ne vous attendez pas à être étonnés du Taycan propulsion mais cela est, de mon avis, déjà bien suffisant pour tous les jours.

Notre instructeur, Jordan Mougenot, que nous voyons régulièrement avec plaisir sur différentes opérations, nous laisse profiter du châssis et je suis rapidement bluffé par l’implication que demande le Taycan propulsion face au Turbo ou 4S. Ces deux derniers ont un châssis tellement développé que ça passe fort de partout très facilement avec un train arrière qui suit le mouvement sans broncher. Cet effet est particulièrement accentué avec les roues arrière directrices avec Servotronic Plus. La propulsion rend le train avant bien plus incisif et les jantes de 19 pouces avec un flanc plutôt haut rendent le Taycan particulièrement joueur, le train arrière rentre avec un léger temps de retard et j’adore ça. Sentir l’avant entrer dans la corde et l’arrière suivre avec ce très léger décalage donne une impression de légèreté à cette grande berline. En serait-il de même avec des jantes plus grandes et donc des flancs plus étroits? Aucune idée mais je vous avoue avoir pris du plaisir à son volant grâce à cela. L’autre discussion à l’intérieur de notre Taycan se fera à propos de la configuration pas forcément hyper sexy de notre modèle d’essai. Effectivement, rien que les jantes ne participent pas vraiment à un effet « wahou » mais elles ont le mérite au moins de faire monter  l’autonomie face à des jantes plus ouvertes mais aussi plus jolies, et aussi d’avoir des flancs moins rigides pour faire travailler le châssis comme nous avons pu le constater pendant l’essai.

Après plus de 30 minutes d’essai sur les routes de la vallée verte, nous rentrons à l’Open où nous attend la seconde surprise de la journée: la présentation du Taycan Cross Turismo.

La présentation du Cross Turismo me fait le même effet que celle du Sport Turismo sur la Panamera: je suis beaucoup plus réceptif à ce type de carrosserie qu’aux berlines, c’est une histoire de goût mais je trouve l’arrière d’un break plus méchant.

L’habitabilité? oui bien entendu je m’y suis intéressé avec un coffre plus spacieux de 446 litres en condition normale contre 366 pour la berline et une place plus spacieuse pour les grands gabarits à l’arrière mais vous pensez vraiment que j’aime les breaks pour ces deux éléments? Je conçois que cela peut faire pencher dans la balance pour un achat mais vous ne le trouvez pas plus violent ce  Cross Turismo?

Sa configuration est aux antipodes de notre berline d’essai cette fois-ci, chose tout à fait normale pour une véhicule de lancement qui fait le tour de France. Il s’agit d’une Taycan 4S Cross Turismo qui passe de 114 000 euros à 162 000 euros.

Rien que l’intérieur tout cuir Club Noir Basalte participe activement à cette configuration.

Ainsi que ce gris Glacé métallisé. Non pas blanc, c’est bien un gris!

Ou encore pack Offroad Design

On peut rajouter les jantes 20 pouces Offroad Design, les phares matriciels à LED, le vitrage insonorisant et thermo-isolant, les sièges sports adaptatifs à l’avant, le pack aluminium Rhombus et quelques options de confort.

J’adore également le bandeau lumineux avec le logo Porsche en noir.

Le centre Porsche Annecy exposait un Taycan berline avec le Cross Turismo. Alors, vous préférez lequel?

Nous remercions toute l’équipe du centre Porsche Annecy pour l’invitation et la présentation autour de l’espace de Coworking Open ainsi que Jordan Mougenot pour cet essai sportif! Photos: Driveshaft.fr

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :