Accéder au contenu principal

Road-show Porsche au circuit du Laquais

C’était inespéré! Après une annulation à quelques heures de l’événement en 2019 pour cause d’alerte pollution avec la fermeture administrative du circuit qui en découlait et la crise du Covid cette année, j’ai bien cru que 2020 serait également sans le Road-show Porsche orchestré par Driving Evolution pour les centres Porsche Annecy et Grenoble sur le circuit du Laquais en Isère. Heureusement que non pour nôtre plus grand plaisir!

Nouvelle organisation pour un nouveau planning de réjouissance, les activités ont évolué pour faire découvrir plusieurs modèles de la marque par un enchaînement d’essais après l’habituel accueil ponctué par les nouvelles règles sanitaires dans le tout nouveau réceptif aux couleurs de la marque.

Les invités se sont vus remettre leur programme personnalisé de l’après-midi. Le nôtre était le suivant: présentation de la Taycan avant un essai du modèle 4S avec le pack batterie Performance Plus (ce qui est donc le second Taycan essayé après le modèle Turbo il y a quelques semaines, voir l’article ici) sur une boucle routière, essai sur piste de la 992 dans sa version Carrera (après la Carrera S il y a quelques mois, voir l’article ici), essai routier du Cayenne E-Hybrid et enfin quelques activités annexes. Une après-midi bien chargée en fait et on aime ça.

L’arrivée du Taycan sur le marché est capital pour Porsche, les concessions misent sur un accompagnement par des ateliers technologiques et un échange entre experts/products genius et clients avec la crainte que les ateliers soient redondants pour les participants. Pas du tout en fait, après les 45 minutes d’atelier de présentation lors de l’essai du Taycan Turbo, ici elle reste un peu plus courte mais un peu différente en accentuant vraiment le sujet sur le système de recharge et ses multiples possibilités, la fiscalité pour les particuliers et professionnel et l’évolution de la gamme: 4S, Turbo, Turbo S avant l’arrivée prochaine d’une version propulsion pure.

C’est le moment ensuite de passer à la pratique. Nous sommes trois clients à partir en compagnie d’un instructeur pour une boucle routière autour du circuit du Laquais au volant de la version 4S équipée du pack optionnel batterie Performance Plus ce qui fait évoluer la capacité de 79,2 kWh à 93,4 kWh assurant une plus grande autonomie de par les modules supplémentaires et aussi de meilleures performances. Comment on le ressent? J’avoue que j’ai encore à l’esprit l’accélération brutale du modèle Turbo lors de notre dernier essai et que, par conséquent, la 4S paraissait forcément moins performante mais tout aussi agile pour une auto de plus de 2 tonnes.

Mais ça reste plus qu’honorable avec une puissance et une valeur de couple différentes entre les deux types de batteries. En ne donnant pas dans un tableau barbare à comprendre ou totalement indigeste, on passe de 320 à 360 kW, de 530 à 571 chevaux et de 640 à 650 Nm. De base les deux versions assurent le 0 à 100 km/h en 4,0 sur le Launch Control, c’est sur le 0 à 160 que la différence se fait sentir (8,7 contre 8,5 s) et le 0 à 200 que l’écart commence à se creuser (13,3 pour 12,9 s). L’instructeur nous a amenés sur un morceau de la piste du Laquais pour le test du Launch Control, ça reste impressionnant pour une auto de ce poids et quatre personnes à bord!

C’est l’autonomie qui gagne en passant de 407 à 463 km (en cycle WLTP) pour une augmentation du poids de 80 kg et une perte de charge utile d’autant de kilo. L’essai du Taycan se termine après environ 10 minutes chacun au volant à tester ce que nous voulions, y compris les différents modes de suspension dans un village sur les ralentisseurs qui sont gommés dans le mode le plus doux et dans le ressenti le plus total jusque dans la colonne dans le mode le plus dur. Chaque arrêt sur les parkings pour échanger le pilote est l’occasion d’essayer le train arrière directeur en faisant demi-tour qui rend le Taycan bien plus facile à rouler qu’une VW Up sur un parking!

C’est enfin l’heure du test sur piste. Les centres Porsche Annecy et Grenoble m’ont réservé à cette occasion la Porsche 911 type 992 dans sa configuration Carrera, l' »entrée de gamme » de la 911. C’est parti avec notre instructeur pour quelques tours de la grande piste du Laquais. D’autres clients ont pu essayer le Boxster dans sa finition 718 T et la 992 en cabriolet.

J’ai toujours l’impression de vivre un rêve lorsque je suis assis au volant d’une 911, d’autant plus sur circuit et la facilité de prise en main de la 992 permet de rapidement prendre ses marques et de se faire vraiment plaisir. Les quelques tours s’enchainent très rapidement, on approche les 200 km/h dans la ligne droite en prenant une belle marge de sécurité. La Carrera accroche le 0 à 100 km/h en 4,2s environ. Joli pour 385 chevaux mais les quelques chevaux retirés se sentent face à la Carrera S de 450 chevaux dans la ligne droite…et pourtant les chronos sont proches avec seulement 0,5s supplémentaires en faveur de la S mais la Carrera satisfera déjà un maximum de porschistes. Et qu’importe, l’équilibre de la 911 accentue mon envie d’être tous les jours au volant de cette icône intemporelle sur la route, les cols et les circuits!

On redescend en pression avec le retour au paddock et l’essai suivant sur route: le Cayenne E-Hybrid de 462 chevaux en puissance combinée dont les performances sont très proches du Cayenne S. Mais pour une fois, pourquoi aller chercher absolument les perfs sur un essai? Notre instructeur propose de sortir un peu du bitume pour les sentiers en mode Offroad. Une autre façon de profiter de son Cayenne même dans sa version hybride et sa garde au sol de 245 mm au maximum (190 mm au niveau normal). Nous essayons la gestion en descente à plusieurs reprises où le Cayenne maintient une vitesse dans la pente avant de ralentir de façon autonome pour vous laisser reprendre les commandes lorsque la route devient plus plate.

Notre parcours nous amène aussi sur de toutes petites routes en gravillons, aussi large que le Cayenne qui ne bouge pas malgré une attaque sur l’accélérateur. Ah je recommence, je suis vraiment incorrigible! Disons qu’avec 340 chevaux et 450 Nm sur le thermique et 136 chevaux et 400 Nm pour un combiné de 462 chevaux et 700 Nm, ça incite aussi forcément. Mais ne rouler que sur l’électrique (jusque 135 km/h) apporte un sentiment de sérénité lorsque cela est nécessaire. Difficile pendant un essai de quelques minutes de donner un avis sur la consommation, mais les chiffres officiels indiquent une moyenne de 4,7 l/100 km. Exceptionnel pour un poids à vide de 2295 kg (275 kg de plus qu’un Cayenne S).

Retour au circuit, nous avons quelques instants pour discuter avec le propriétaire de cette Porsche 911 GT2 RS. Si vous suivez ce qui se passe sur la Nordschleife, vous devez connaître les road-trips de Sébastien Vittel. La 911 GT2 RS a évolué avec l’adjonction des évolutions proposées et homologuées pour la route par Manthey Racing.

L’aileron n’est plus fixé au coffre et donc devient, par conséquent, fixe sur la carrosserie.

Le coffre avant est équipé d’un réservoir d’eau additionnel pour le refroidissement des échangeurs.

Après cet échange autour de la Nordschleife, l’avant-dernière activité nous envoie en l’air à bord du Macan sur une activité franchissement.

Croisement de ponts.

Et une rampe impressionnante. Bien entendu, nous ne sommes pas au volant mais c’est peut-être pire encore en passager. Le Macan s’avance et le couple permet de grimper littéralement au plafond.

D’un coup, on ne voit plus rien devant le Macan et on se demande où sont les roues et si on ne va pas tomber de plus de quatre mètres de hauteur.

La rampe bascule automatiquement grâce aux vérins. Cette sensation est bizarre avant de retrouver la vue du sol.

Puis pour clôturer cette après-midi, c’est le Product Genuis du centre Porsche Annecy qui nous emmène pour quelques tours à bord du 718 Cayman GTS. Joli coup de volant de Lucas Brion qui a brillé notamment en karting en France.

Cette activité finalise notre après-midi autour de la marque Porsche et des centres Porsche Annecy et Grenoble qui a réçu quelques clients pendant deux jours.

Nous remercions Julie Collet et les centres Porsche Annecy et Grenoble pour cette invitation ainsi que les instructeurs de Driving Evolution que nous avons eu durant toutes ces activités.
Photos: Driveshaft.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :