Accéder au contenu principal

Rossfeld Panorama Strasse, la plus haute route panoramique d’Allemagne

Nous sommes arrivés de nuit dans la commune allemande de Berchtesgaden située dans les Alpes bavaroises à quelques kilomètres de la superbe ville autrichienne de Salzburg, ce qui nous a laissé une surprise totale au réveil en regardant le magnifique vue depuis notre chambre du Kempinski Hotel où nous étions logés.

Présents dans la région à l’occasion des essais presse de l’Audi Q7 et de l’A6 allroad, notre road-book nous a permis la découverte d’une route particulièrement atypique: la Rossfeld Panorama Strasse. Depuis l’hôtel, nous empruntons une route dont le nom pourrait faire froid dans le dos compte tenu de l’histoire quelque peu négative de la région avec la présence du fameux Nid d’Aigle construit pour Adolf Hitler, la Obersalzbergstrasse (319).

Les vaches restent stoïques, elles ont l’habitude de voir du monde car la région est particulièrement touristique avec les pistes de ski l’hiver et la visite du Nid d’Aigle, il n’est pas rare de croiser des bus touristiques.

Dernier arrêt avant d’attaquer la fameuse route pour laquelle nous sommes venus, l’église paroissiale de la Sainte Famille à Oberau construite entre 1907 et 1908.

Et donc pourquoi la Rossfeld Panorama Strasse (999) est-elle atypique pour nous? La présence d’un péage avant d’attaquer la route. Oui cela pourrait vous faire réagir en prétextant qu’il n’est pas normal de devoir payer pour accéder à la montagne mais, personnellement, connaissant la problèmatique des cols « blindés » en Savoie durant la saison par tout et n’importe quoi, cela permet une petite sélection des visiteurs et j’ose imaginer aussi, un peu plus de respect pour les lieux. Et surtout, cela permet d’ouvrir la route toute l’année augmentant ainsi les coût d’entretien.

8,50 euros pour une voiture (5 euros pour une moto), ce n’est pas très onéreux et vous pouvez parcourir autant de fois la route entre les deux péages distant de 15,4 km et en ce début novembre, il n’y avait pas foule ce qui permet de profiter pleinement du paysage et de la route sinueuse à souhait. Pourtant, il faisait beau et à titre de comparaison, le parking d’accès au Nid d’Aigle était particulièrement bien rempli.

Construite entre 1937 et 1955, il s’agit de la plus haute route panoramique d’Allemagne que nous pourrions décomposer en deux zones bien distinctes. La montée depuis la face Nord jusqu’au point culminant situé à une altitude de 1570 mètres, ce qui correspond environ au Revard au-dessus d’Aix-les Bains en Savoie pour ceux qui connaissent. Cette montée est très ouverte visuellement avec des pâturages offrant une vue sur les montagnes de Dachstein (2995 m), Tennengebirge et le Hoher Göll (2522 m).

Voici peut-être le pont le plus connu sur les 14 de cette route après avoir attaqué la descente car on en trouve énormément de photos sur la toile sans forcément indiquer où il se situe. Le point de vue depuis Lehnengewölbe est juste génial et fait 135 m de long.

La descente est ponctuée de plusieurs épingles dans les sapins, plus fermées mais quelques points de vues permettent une vue imprenable sur Salzburg en Autriche.

Après une descente sportive, c’est la sortie côté Sud qui nous attend. Bien entendu, comme nous avons pu le faire, rien de vous empêche de faire quelques passages comme ce fut le cas pendant notre essai.
La route est en excellent état et vous pousse à « ouvrir » un peu, surtout que nous sommes sur les traces de la fameuse course de côte la Rossfeldrennen où se sont exprimées les Porsche RS1600 et 904/8 Bergspyder par exemple.

Avec une largeur de route comprise entre 7 et 9m, il y a quelques figures à faire.

Nous espérons que cette petite excursion en Allemagne vous aura permis de voyager et de vous donner envie de découvrir cette route. Nous remercions le Kempinski Hotel ainsi qu’Audi France pour l’organisation de notre visite.
Photos: Driveshaft.fr

Laisser un commentaire