Accéder au contenu principal

Visite de l’empire Porsche pour les passionnés

Stuttgart, enfin Zuffenhausen pour être plus précis, printemps 2009, nous arrivons sur la Porsche platz 1 et se dresse alors devant nous ce musée au design si particulier conçu par le bureau d’architectes viennois Delugan Meissl parmi 170 candidatures de toute l’Europe. la construction a débuté en octobre 2005 pour une remise des clefs en décembre 2008 et une ouverture officielle au public en janvier 2009. Ce bâtiment immense est soutenu par trois colonnes en forme de V donnant ainsi l’impression de flotter au-dessus du sol et en impose dès son apparition au détour du rond-point d’accès.

Rond-point orné de l’oeuvre de Gerry Judah inaugurée en 2015 et composée de trois mâts de 24 mètres avec trois générations de Porsche 911. Une F de 1970, une G de 1981 et une 991.

La façade principale vitrée de 23 mètres de haut est ornée du logo Porsche et permet d’intégrer le musée dans son environnement et de « cacher » les 21 000 mètres cubes de bétons utilisés pour le parking souterrain et les étages qui se composent de 5600 mètres carrés incluant l’espace d’exposition. Sous tous les angles, le bâtiment se veut différent pour traduire la nature dynamique de Porsche.

Je ne sais pas par où commencer la visite virtuelle, par la place centrale ou bien le parking? Commençons par le parking, c’est peut-être la partie la moins visitée si je fais le ratio nombre de places utilisées/visiteurs du musée et pourtant il regorge de pépites sur ces deux niveaux. Si vous avez peur des coups de porte, vous pouvez y aller tranquillement parce qu’il est bien souvent vide, la peur de la barrière d’entrée peut-être alors que le ticket de parking s’échange contre un titre de sortie  avec les entrées du musée. Bref, Porsche y entreprose quelques autos du musée.

Les visiteurs viennent parfois avec quelques pépites de la famille.

Et c’est aussi le parking du service Porsche Drive, la location d’une Porsche pour 1 heure, 3 heures, 1 nuit, 1 jour, 1 semaine ou 1 mois complet sur toute la gamme Porsche (selon les disponibilités) allant de 96 euros pour les 718 jusqu’à 135 euros pour les Taycan et 911: tarif à l’heure bien entendu, il ne faut pas rêver, mais pour 3 heures la réservation d’une 911 Carrera 4S vous coûtera 271 euros pour 250 kilomètres ou 1 journée/500 km/388 euros si je me réfère au site de réservation en ligne. Franchement, c’est une offre plus qu’intéressante même si, et vous l’imaginez bien, vous ne pourrez pas non plus faire ce que vous voulez avec la voiture sinon ça serait un peu trop facile: des lieux comme Hockenheim et un autre « petit » circuit en Allemagne sont clairement indiqués comme étant interdits d’accès sur les conditions de location.

Bref, direction l’ascenseur pour le rez-de-chaussée. Bizarrement vous arrivez face à l’escalier spectaculaire du musée et vous devez passer devant la boutique et l’entrée pour accéder au desk des entrées du musée et le service Porsche Drive. Je n’ai jamais compris ce sens de circulation puisque vous mélangez les personnes qui descendent du musée et ceux qui arrivent sur un même point. Contre 9,70 euros (4,80 euros après 17 heures), vous entrez dans l’histoire  Porsche. A noter l’offre en commun avec Mercedes où si vous présentez un billet d’entrée de l’un des deux musées, cela vous offre une réduction de 25% sur le second.

Le musée est fait de telle façon que les visiteurs sont guidés dans l’évolution de la marque avec, au départ, les étapes de la vie de Ferdinand Porsche, de la Porsche Lohner au démarrage de sa propre activité à Gmünd en Autriche en 1948 en passant par la KDF ou encore l’Austro-Daimler et la Wanderer W22. Le choix est cependant laissé de commencer par l’histoire de l’entreprise ou se rendre directement dans l’espace d’exposition principal sur l’histoire des modèles et du sport auto.

La dernière partie de l’histoire avec la Porsche 356 de 1948 connue sous le nom de Numéro 1, la dernière partie de l’histoire ou le début d’une autre en fait.

On trouve également quelques pièces représentant la vision de Ferdinand dans l’espace intitulé prologue.

Leicht pour light, c’est le deuxième thème du musée puisque le rapport poids/puissance a toujours été un point crucial dans la conception des voitures de sport.

Clever, intelligent, c’est la recherche de solutions techniques, notamment au centre de Weissach à quelques kilomètres de Stuttgart.

Schnell, rapide, avec notamment la Porsche 956 suspendue au-dessus des visiteurs, moyen de démontrer qu’une vitesse de 321,4 km/h est en théorie suffisante pour décoller…renversant!

Puissante pour l’exposition des moteurs hautes performances et l’apogée de la Porsche 917. Passionné pour les plus de 30 000 victoires en plus de 70 ans de compétitions.

Cohérence, dans la gamme, pour apprendre à connaître les caractéristiques d’une Porsche en remontant de la 911 contemporaine jusque la toute première…901.

L’ingénierie Porsche depuis la création du bureau d’études en 1931.

L’espace Porsche Idea sensibilise sur l’esprit et la passion motivant le travail chez Porsche en rendant hommage à l’entreprise ainsi qu’aux personnes derrière la marque.

Plus de 80 véhicules sont exposés, certains de façon permanente et d’autres lors d’expositions temporaires, il y a donc toujours des nouveautés à découvrir.

Je retiens surtout les festivités des 50 ans de la 911 et l’exposition Genuis on wheels Walter Röhrl.

Le visiteur peut ainsi déambuler parmi toutes ces Porsche de différentes périodes mais aussi de véhicules en rapport avec la marque ou ambassadeur de la marque, c’est ainsi qu’une Audi S1 peut se retrouver dans le musée grâce à Walter.

A la fin de la visite où se mêlent voitures anciennes, prototypes et voitures contemporaines, c’est l’entrée de la boutique. Moment crucial pour mon porte-monnaie avec toutes ces miniatures, livres ou autres. Je ne suis jamais sorti de la boutique les mains vides, jamais…

Les visiteurs peuvent contempler aussi l’atelier du musée. Passage obligatoire pour la préparation des véhicules exposés ou encore pour des expositions Porsche Classic. De véritables pépites que nous avons déjà eu l’occasion d’approcher.

Au début de l’article, je ne savais pas par où commencer la visite, parking ou place centrale. En fait voici pourquoi: la place est le lieu d’expositions en rapport avec l’actualité Porsche ou allemande et quasiment la première vision du Porsche Museum.

C’est le moment de rentrer dans le centre Porsche en face du musée avec également quelques pépites dans le show-room.

Ou à l’entretien laissant la chance de tomber sur des autos rares.

Il y a la boutique du musée mais très peu de personnes connaissent l’existence d’une autre boutique dans l’usine, à côté du show-room de Porsche Exclusive Manufaktur et réservée aux clients dans laquelle on trouve des produits plus exclusifs. Elle est située dans le bâtiment des anciens bureaux de Ferdinand Porsche.

Le show-room de Porsche Exclusive Manufaktur est caché du public pour que l’expérience de la commande soit la plus exclusive possible.

Tout comme l’atelier de Porsche Exclusive Manufaktur à quelques pas du premier show-room.

Voilà un petit aperçu de ce que vous pouvez voir au musée ou qu’il vous sera difficile de visiter pour certains lieux spécifiques. J’espère que cette visite virtuelle vous donnera l’envie de vous rendre sur place ou d’y retourner plusieurs fois comme nous depuis son ouverture en 2009. Les quasi 600 photos ci-dessous ne sont qu’un tri de ce que nous avons pu y voir en 11 ans de visites à diverses saisons et diverses expositions…oui il s’agit bien d’un tri de photos. Photos: Driveshaft.fr